« Je peux être l’actrice de ma propre vie ! »

À tout juste 25 ans, alors que tout avait été fait pour que sa vie soit radieuse, Juliette se rend compte à ses dépends que tout ne tourne pas si rond que cela. Un peu par hasard, elle entrouvre la porte de la connaissance de soi. Depuis qu’elle a franchi ce cap, elle avance avec confiance dans la vie qu’elle a choisi de dessiner. Rencontre avec une jeune femme qui s’est fait le plus beau des cadeaux !

Evolia : Comment vas-tu ?
 
Juliette : Je vais bien. Je me sens apaisée, comme si quelque chose c’était déposé en moi. Je me sens plus stable que jamais.

E : Pour quelle(s) raison(s) as-tu fait appel à Evolia ?
 
J :  J’ai contacté Evolia, à la suite de la série d’articles qu’ils ont publié sur l’Art de se positionner. C’est à ce moment-là que j’ai compris ce que j’étais en train de vivre. Ça a posé des mots sur mon ressenti et ça m’a comme autorisé à éprouver ces émotions. Je me suis rendue compte que j’avais le pouvoir de changer les choses pour moi et que je pouvais être l’actrice de ma propre vie.

E : Comment Evolia t’a aidé à cheminer ?
 
J :  D’abord en m’expliquant ce que je vivais, j’étais prise dans une relation professionnelle qui me bouffait la vie mais je ne savais pas pour quelles raisons j’étais si mal. Ensuite, en me reconnaissant dans ma position, sans me juger et sans non plus s’apitoyer, c’était un juste équilibre qui me permettait d’exprimer ce que j’avais besoin de dire mais sans me stigmatiser et me coller une étiquette de victime. Je sentais que je pouvais être moi-même, que je serais entendue dans ma tristesse autant que dans mes colères ou mes moments de joie, et c’est ce qu’il s’est passé ! J’ai décidé de suivre la formation de la « Communication Consciente », je voulais me doter des outils qui me permettraient d’être maître de ma vie. J’y voyais l’opportunité de mieux comprendre ce qu’il s’était passé, ce que j’avais permis, comment faire différemment et éviter que cela ne se reproduise. Le plus grand apprentissage que je retire de cette formation c’est que j’ai la capacité (juste) en me positionnant de tendre vers ce que je souhaite voir éclore dans ma vie.

E : Où en es-tu aujourd’hui ?
 
J :  Je suis à l’orée d’une nouvelle vie ! Je souhaitais être heureuse à mes 25 ans et tout s’est mis en place pour que ce soit le cas. Aujourd’hui même si je n’ai aucune certitude sur ce que sera demain, j’ai la profonde conviction que tout ira pour le mieux car désormais je suis prête à tout ce qui peut se présenter.

E : Et maintenant, comment envisages-tu la suite ?
 
R :  Poursuivre sur ce chemin, et continuer d’alléger ma vie !

Partagez cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin