fbpx

« J’ai retrouvé la notion de plaisir »

Professionnel impliqué, bénévole engagé, papa dévoué, Guillaume a longtemps couru après le temps. Après un burn-out, il prend le temps de se poser. Aujourd’hui, il se redécouvre et profite pleinement des joies du quotidien.Rencontre avec un homme qui a redonné des couleurs à sa Vie.  Evolia : Comment vas-tu ? Guillaume : Je vais très très très bien. Au niveau de mon état d’esprit je me sens léger, j’ai beaucoup appris entre la fin du mois d’avril et toute l’expérience que j’ai fait depuis avec la PNL. Que ce soit dans ma vie personnelle et professionnelle tout va très bien. Mon rapport aux autres a changé.   E : Pour quelle(s) raison(s) as-tu fait appel à Evolia ?G : J’avais besoin de me changer moi et de changer mon rapport aux autres. J’ai vu beaucoup de gens pour qu’ils m’aident et j’ai rencontré plusieurs échecs jusqu‘au jour où j’ai compris que la meilleure personne qui pouvait m’aider c’était moi. Je voulais travailler sur tout ce qui était développement personnel, j’avais vu beaucoup de choses sur internet, beaucoup de thérapeutes et dans mes recherches j’ai bien compris qu’il y avait plusieurs façons d‘aborder la PNL, celle que vous proposiez avec une approche humaniste m’a convaincu. Le contact avec Valérie n‘a fait que confirmer mon envie…   E : Comment Evolia t’a aidé à cheminer ?G : Les deux jours et demis d’initiation m’ont fait comprendre qu’il y avait beaucoup de pratiques, ce n’est pas que de la théorie. Grâce aux applications j’ai fait un gros travail sur moi-même. Le travail en groupe m’a beaucoup aidé : d’abord la qualité de l’écoute était merveilleuse, et puis chacun avançait en fonction de ses capacités et nous n’étions pas jugé.   E : Où en es-tu aujourd’hui ? G : Je voulais m’aimer encore plus, c’était une vraie problématique pour moi et aujourd’hui j’ai complétement changé. Maintenant je m’aime beaucoup plus, je prends du temps pour moi, pour mes passions, j’ai retrouvé la notion de plaisir que j’avais perdu, amener mes enfants au rugby, partir plus tôt du bureau, … Au niveau professionnel j’ai beaucoup changé ma manière de manager, je délègue beaucoup plus, je ne prépare plus mes réunions de la même façon, …   E : Et maintenant, comment envisages-tu la suite ?G : Je n’ai plus peur du lendemain. J’étais attaché aux choses matérielles et aujourd’hui je suis complétement détaché de tout ça. Je n’envisage pas l’avenir, je vis tellement le moment présent et je le vis tellement bien que je ne me pose pas la question de demain… 

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin