Les changements à acter pour réussir son évolution 3/5

3/5 : Les habitudes hiérarchiques

Il semble que le changement soit devenu le maître mot de nos sociétés modernes. Nous nous sommes demandé, ce qui motivait ce changement ? pour quelles raisons transformer nos manières de faire ? et comment le mettre en place ?

C’est à Marc Halévy que nous avons demandé de répondre à ces questions qui nous préoccupe tous aujourd’hui. Physicien, philosophe et spécialiste de l’évolution de l’Homme et de son environnement il décrypte les différentes facettes socioéconomiques des transitions auxquelles nous sommes soumis.

« Marc Halévy, que nous arrive-t-il ? »

Marc Halévy : « Notre époque est un passage, nous sommes dans un changement de paradigme, c’est-à-dire que les bases sur lesquelles nous percevons les choses et sur lesquelles nous nous représentons le monde sont en train d’évoluer. Il y a cinq ruptures qu’il faut acter pour comprendre et piloter ce changement de paradigme que nous vivons.

La troisième rupture à acter est que nos vieilles habitudes hiérarchiques, quantifiantes, procédurières et planificatrices sont obsolètes dans le monde actuel. En effet, les moeurs et les manières dont nous appréhendons l’environnement changent. Nous sommes dans un monde toujours plus complexe, toujours plus imprévisible, toujours plus qualitatif, toujours plus hors espace et hors temps, toujours plus dans l’immédiateté.

Pour faire face à ces évolutions de manière pérenne, une seule solution : s’adapter et évoluer. D’ailleurs, c’est le propre de l’Homme de se faire aux changements de l’environnement qui l’entoure, c’est comme cela que l’Humanité a progressé jusqu’à nos jours. Le monde qui vient sera celui des réseaux collaboratifs, des activités nomades, de l’abolition du salariat, et donc du développement permanent de soi avec tout ce que cela veut dire de nouveaux métiers à créer. Il sera nécessaire que chacun trouve du sens à sa participation dans la société. C’est une ère de responsabilité individuelle et collective qui s’offre à nous. »

Retrouvez les deux premiers articles de cette série sur notre blog, sur notre page Facebook et notre page LinkedIn, la suite le mois prochain aux mêmes endroits.